Ferme de Chez Caillaud

"Évoluer doucement en étant terre à terre"

La ferme de Chez Caillaud, exploitation familiale de 70 hectares dont 17 de vignes, en bio depuis 40 ans, a été reprise il y a 10 ans par Alice et Gaétan Boutemy. Visite guidée.

 

C’est Alice qui nous reçoit par une belle journée d’automne. La vue est magnifique. Les bâtiments d’exploitation, d’anciennes granges aménagées, sont en pierre. Le magasin, joliment agencé, jouxte l’atelier d’ensachage des farines, le local de stockage, triage et ventilation des grains, ainsi que le moulin à meule de granit.

L’ensemble est rationnel, bien organisé et beau.

On peut y acheter du jus de raisin, jus de pomme, jus de raisin gazéifié, pineau, cognac, des lentilles, des pois cassées et des farines de sarrasin, blé, petit et grand épeautre.

 Alice nous explique l’engagement de la famille dans le bio et la volonté de s’ancrer dans la vie locale qui lui paraissent une évidence.

Ainsi les produits de la vigne sont vinifiés et distillés à la cave coopérative de Brossac, où Gaétan et Alice sont fortement impliqués. Une partie cependant part dans dans le circuit conventionnel du Cognac.

Les céréales sont transformées sur place et vendues principalement dans la région aux magasins et boulangers bio.

Les autres graines associées sont couramment utilisées en agriculture biologique pour leur intérêt agronomique comme par exemple la féverole, sont triées, stockées et ventilées sur place puis vendues comme semences d’engrais verts.

 Au sein de l'exploitation, ils sont trois à se partager le travail : Gaétan s’occupe des cultures, du triage et du moulin. Un salarié prend en charge le travail de la vigne et la mécanique. Alice pour sa part, assure la partie administrative, l’ensachage, les préparations des commandes et la livraison, la vente au magasin de la ferme. Le travail est varié dit-elle. Il y a souvent des imprévus, elle ne connaît pas la routine et ça lui plaît !

 Quand nous demandons à Alice comment leur couple parvient à concilier vie professionnelle et vie de famille avec trois enfants, la jeune femme, calme et souriante, répond sans hésiter : « ça se gère bien. Les enfants participent au travail  sur la ferme et à la maison. Pendant le confinement du printemps 2020, ils ont beaucoup aidé. Ils font des conserves, ils ont un poulailler, le grand se construit une serre et fait du miel, la fille a des poneys et des chevaux. Leurs centres d’intérêts sont très axés sur la nature, ils sont même quelquefois un peu décalés à l’école».

 A la question « quelle évolution pour le futur ? », Alice se réjouit de l’essor actuel du bio mais exprime ses craintes qu’il ne se réalise pas toujours pas de façon équilibrée. « Jusqu’à une époque récente, les agriculteurs bio étaient des convaincus. Les fermes étaient généralement petites ou moyennes. Le risque à l’avenir, c’est qu’une partie des installations soient le fait d’opportunistes ou d’idéalistes qui risquent de se brûler les ailes, parce que le bio, c’est beau vu de loin, mais c’est aussi beaucoup de boulot ». D’ailleurs la plupart des clients de la ferme, pas tous mais vraiment une grande majorité d’entre eux, le comprennent. Ils acceptent également qu’un produit soit en rupture et qu’il faille attendre la récolte suivante.

En ce qui concerne leur ferme proprement dite, le couple d'agriculteurs aurait besoin d’un peu plus de surface, sans devenir pour autant un gros domaine. « Une ferme moyenne où l’on transforme presque tout : c’est ça qui donne de la plus-value. L’embellie des ventes de cognac nous profite également, mais en cas de crise du cognac, le fait d’être diversifiés nous rend moins fragiles. On ne met pas « tous nos œufs dans le même panier ». En résumé, souligne Alice, "notre projet, c’est de continuer à évoluer doucement en étant terre à terre ».

Propos recueillis par Gisèle Condemine

 

Vente sur place en téléphonant au préalable au 06 37 69 72 52

Dans les magasins bio de la région : Loco Bio et  Fermiers Gastronomes à Chalais, Locavores à Barbezieux, la Vie Claire à Soyaux.

Au marché Victor Hugo à Angoulême les vendredi, samedi et dimanche de 8h à 12h.

 

  • 05 45 78 67 44
  • lalocobio@gmail.com
  • Lundi 9h00 - 13h00 | 15h00 - 19h00
    Mercredi, jeudi & vendredi
    9h30 - 12h30 | 15h00 - 19h00
    Samedi 9h00 - 13h00
    Fermé samedi après-midi, dimanche & mardi
© 2021- La Loco Bio- Facebook
Accès réservé
Mentions légales